Les différents types de chauffage, que choisir ?

Vous venez d’acquérir un bien ? Vous êtes nouveau ou futur propriétaire ?

Il est essentiel de bien se documenter pour connaître les différents type de chauffage qui existent, et ainsi prendre en compte les éléments nécessaires pour bien choisir le mode de chauffage dans son logement. C’est un investissement sur le long terme qui va conditionner et impacter vos futures dépenses.

Dans une habitation, le chauffage est un élément qui permet de répondre aux besoins de confort thermique des occupants. En dehors de cela, c’est un équipement qui assure la production et la fourniture d’eau chaude sanitaire.

Il est nécessaire de faire le bon choix pour tout propriétaire ou futur propriétaire, qui veut pour son habitation, bénéficier d’un bon confort thermique. En effet, il existe plusieurs types d’équipements énergétiques qui possèdent chacun des avantages et des inconvénients, et doivent être adaptés à votre logement.

les-différents-types-de-chauffages-pour-son-logement

Quels sont donc les éléments importants à prendre en compte pour choisir son chauffage ? Que choisir au moment de faire installer un système, que ce soit pour du neuf ou en remplacement de l’installation précédente?

Chaudière à gaz, au fioul, à bois, électrique, solaire, poêle à pellets, à granulés, ou pompe à chaleur : quels avantages et inconvénients pour chaque formule.

1- Le chauffage au gaz : une installation économique

2- Le chauffage au fioul

3- Le chauffage électrique : l’équipement le plus adopté sur le marché

4- Le chauffage solaire : une énergie inépuisable

5- Le chauffage au bois : une énergie propre

6- La pompe à chaleur (PAC) : une alternative économique et écologique

7- Les chauffe-eaux

8- Un système totalement écologique : est-ce possible ?

9- Se faire accompagner par un chauffagiste expérimenté

1- Le chauffage au gaz : une installation économique

Avec environ 40 % des installations domestiques qui fonctionnent au gaz, ce type d’énergie est la plus utilisée par les ménages français principalement pour des raisons économiques. En effet, le gaz n’est pas aussi cher que les autres énergies et se révèle être plus propre.

Les modèles de chaudières fonctionnant au gaz assurent d’excellents rendements. Les typologies d’appareils sont variées : à condensation, à basse température ou encore à haute performance énergétiques (HPE): il suffit de faire un choix.

D’un point de vue économique, son coût moyen de 0,066 €/kWh en témoigne. Annuellement, le coût moyen en termes de consommation pour les usagers est d’environ 1056 euros.

D’un point de vue écologique, étant du gaz naturel, son empreinte écologique est plus faible : 234 gCO²/kWh.

Seulement, du point de vue du confort, le gaz de par sa combustion, génère une chaleur uniforme qui est facile à piloter. 
Toutefois, l’un des problèmes qui peut se poser avec un dispositif au gaz est l’accessibilité au réseau. Bien que ce dernier s’étende chaque année, le réseau n’est pas encore accessible à tous.

Si vous n’avez pas accès au réseau, il vous faudra acheter ou louer une citerne pour profiter d’un chauffage au gaz.

Se chauffer au gaz naturel

Avantages Inconvénients Prix
Chaudière fonctionnelle, puisqu’elle
se met en route instantanément.

Si un raccordement au gaz de
ville est disponible, elle nécessite
peu d’espace, puisqu’il n’y a pas
besoin de stocker le combustible.

Convient aux appartements et
aux maisons.

Maintient une température constante
dans l’ensemble des pièces à chauffer.

Crédit d’impôt possible.
S’il n’y a pas d’arrivée de gaz naturel,
une citerne doit être installée et remplie
annuellement.

Entretien annuel obligatoire.
Abonnement à payer en plus
de la consommation.








Le prix moyen d’une chaudière à gaz est
de 4.250 €.

Le prix du mètre cube de gaz naturel est d’environ 0,6 €.  

Coût moyen annuel des usagers : 1056 €.








2- Le chauffage au fioul

La chaudière brûle du fioul pour chauffer de l’eau dont elle retransmet la chaleur. Les modèles de chaudières à condensation récupèrent une partie de la chaleur avant son évacuation, ce qui permet un rendement supérieur de 20 % par rapport à un équipement classique.

Plus de 15% des ménages français l’utilisent encore aujourd’hui.

Se chauffer au fioul

Avantages Inconvénients Prix
Pas d’abonnement à payer, seulement
la consommation.

Crédit d’impôt possible pour la chaudière à condensation.



Besoin d’espace pour installer la cuve.

Prix très fluctuant lié à l’évolution du
prix du baril de pétrole.

Le chauffage au fioul étant générateur
de CO2, l’état Français prévoit d’ici 2030
de diminuer le nombre de chaudières
au fioul en réduisant les aides.
Le prix moyen d’une chaudière au fioul
classique est de 3.850 €.

Le prix moyen d’un engin au fioul
à condensation est de 7.500 €.

Le prix du kWh de fioul domestique
est d’environ 0,089 €.

Il existe des alternatives à cette énergie. Des chauffagistes agréés peuvent proposer de transformer votre installation en convertissant les cuves au fioul en cuves au gaz.

3- Le chauffage électrique: l’équipement le plus adopté sur le marché

Le taux d’usage d’un dispositif électrique par les foyers français est de 29,5 %. Ceci le classe à la seconde place des installations domestiques de chauffage central en France. L’électricité propose le plus large choix d’appareils sur le marché.

Par ailleurs, que vous soyez en rénovation ou en construction, les mécanismes électriques sont faciles à installer.

De plus, ils sont pratiques pour les petits espaces et ne nécessitent aucun type d’entretien. 


En revanche, l’électricité pose un réel problème de consommation. C’est pour cela que l’on le juge d’ailleurs trop onéreux. Pour pallier cela, il est possible de stocker la chaleur durant les heures creuses pour la restituer en temps voulu.

Le problème est que les radiateurs à accumulation sont d’une taille assez importante. Il faut donc disposer d’un espace suffisant pour ce type d’installation.

Se chauffer à l’électricité

Avantages Inconvénients Prix
Coût d’investissement faible.
(entre 100 et 2000 euros pour les
machines les plus performantes
du marché).

Utilisation facile et rapide.





Abonnement à payer.

Une des énergies les plus chères.

Radiateurs électriques énergivores.

Radiateurs à accumulation encombrants.

Nécessite d’avoir un logement bien isolé.


0.115 € / kWh soit environ 1.800 € par an.










4- Le chauffage solaire : une énergie inépuisable

Il existe plusieurs sortes d’énergies renouvelables utilisables pour produire de l’eau chaude et du chauffage dans un logement.

Le soleil est une source d’énergie  dont les rayons permettent de se chauffer gratuitement lorsque le logement est aménagé dans le respect de la conception bioclimatique (orientation des pièces, emplacement des ouvertures, etc…).

En investissant dans un dispositif écologique doté de panneaux solaires thermiques, vous pouvez obtenir de l’eau chaude pour alimenter les radiateurs, les planchers chauffants et les ballons de stockage pour la douche ou la cuisine.

Il est à noter que ces installations sont différentes des panneaux photovoltaïques qui convertissent l’énergie captée en électricité.

5- Le chauffage au bois : une énergie propre

Ces dernières années, les ventes de ce type de produit ont connu une forte augmentation. Le nombre d’appareils vendus est ainsi passé de 200 000 en 2004, à plus de 500 000 en 2019.

La raison de cette croissance s’explique parce que le bois a une efficacité supérieure, et que son effet sur l’environnement est pratiquement nul.

Ainsi, selon le type de bois, le coût annuel pour se chauffer varie entre 0,026 €/kWh et 0,068 €/kWh, soit un coût entre 416 et 1088 euros. 

Néanmoins, les chaudières représentent un investissement important que le crédit d’impôt de 25 % essaie de compenser. De plus, selon votre région, l’approvisionnement en bois peut être irrégulier. Enfin, le stockage du bois doit se faire dans un espace sec et couvert.

La chaudière à granulés est la dernière génération de chaudières à bois. Les pellets sont une composition à base de poudre de bûches de bois de sapin ou d’épicéa, produits naturellement, mélangés avec de la terre et de l’eau.

– On parle ici de biomasse : c’est l’ensemble des matières organiques qui peuvent être converties en énergie. En France, le bois demeure la première source d’énergie renouvelable utilisée.

Les poêles à bois et les chaudières sont désormais alimentés avec des plaquettes, des pellets ou encore des granulés fabriqués à partir de sciure de bois. Lorsque les combustibles utilisés sont de bonne qualité, ce système se révèle être très écologique.

La performance des poêles à bois est élevée : elle couvre les 95 % des besoins du logement, son utilisation exclusive peut donc être envisagée.

Se chauffer au bois

AvantagesInconvénients Prix
La répartition de la chaleur est
homogène dans toutes les pièces de
l’habitation.

Il est écologique puisqu’il ne produit
aucun gaz à effet de serre.

Permet une économie sur les factures
énergétiques d’environ 30 %.

Crédit d’impôt possible.
La chaudière à bois doit être rechargée,
tout au long de la combustion.

Il faut prévoir à l’avance de se
réapprovisionner régulièrement.





Le prix moyen d’une chaudière à
granulés de bois est de 13.500 €.

Le prix du kWh de granulés, ou de
pellets est d’environ 0,073 €.





Il existe des appareils moins onéreux comme le poêle à granulés ou le poêle à pellets.

6- La Pompe à Chaleur (PAC): une alternative économique et écologique

Il existe plusieurs sortes de pompes à chaleur : aérothermiques, géothermiques et aquathermiques.

Les PAC Aérothermiques :

-L’aérothermie consiste à récupérer les calories qui se trouvent dans l’air pour chauffer un logement en installant une pompe à chaleur « air-air » ou une pompe à chaleur « air-eau ».

  • S’il s’agit d’un dispositif « air-air », les calories sont directement diffusées dans les pièces à chauffer. La PAC « air-air » est également appelée climatisation réversible car elle produit de l’air chaud et de l’air froid.
  • Avec une pompe à chaleur air-eau, les calories captées alimentent un circuit chauffant qui couvre jusqu’à 70 % des besoins d’une habitation. La PAC permet de chauffer ou de refroidir son logement (par diffusion de chaleur au sol) et de chauffer son eau sanitaire.

Attention : la performance de ces installations varie en fonction du climat. Il est donc préférable de disposer d’un mode de chauffe complémentaire fonctionnant idéalement avec des énergies durables.

Il existe des pompes à chaleur géothermiques et aquathermiques.

Les PAC Géothermiques

– La géothermie : permet d’utiliser la chaleur stockée sous la croûte terrestre pour les besoins de chauffage d’une maison.

La source de chaleur captée va alimenter un système de radiateurs ou de plancher chauffant et produire de l’eau chaude. Cette alternative verte et économique se démarque par son efficacité et vous permet de réaliser jusqu’à 70 % d’économie sur vos factures.

Ces dispositifs représentent des investissements relativement importants avec des spécifications techniques particulières (le prix moyen d’une installation géothermique est aux alentours de  20 000€).

Les PAC AquathermiqueS / Hydrothermiques

-L’hydrothermie, appelée également aquathermie ou encore pompe à chaleur « eau-eau » est plus rare que les précédentes. Son coût d’achat est relativement élevé (23 000 euros en moyenne), mais les économies sur votre facture énergétique seront conséquentes, c’est donc un investissement sur le long terme.

Son installation nécessite que votre logement réunisse des caractéristiques particulières afin de permettre son bon fonctionnement.

Son principe est de capter les calories présentes dans les nappes phréatiques pour les compresser et les transformer en énergie dans la maison.

Investir dans une PAC air-eau

AvantagesInconvénients Prix
S’adapte à tous les systèmes existants.

Facile d’installation.

Peut-être réversible en mode
rafraîchisseur d’air.

Confort optimal.

Prime d’énergie possible.
Dans les régions froides, la pompe
à chaleur ne suffit pas pour réchauffer,
il faut donc l’accompagner d’une
chaudière.





Le prix moyen d’une pompe à chaleur
aérothermique est de 11.000 €.

L’énergie utilisée est gratuite.  





7- Les chauffe-eaux

Cet article liste les différents appareils existants pour se chauffer et qu’il est possible d’acquérir. Cependant il est nécessaire de ne pas oublier que certains systèmes diffusent de la chaleur et chauffent également l’eau, d’autres n’assurent que la production de chaud.

Il faut donc assurer sa production d’eau chaude sanitaire dans le cas ou par exemple vous auriez opté pour un appareil de chauffage sans ballon d’eau chaude.

Il en existe de tout type : chauffe-bain à gaz, chauffe-eau à accumulation électrique, chauffe-eau thermodynamique ou solaire.

Les appareils énergétiques sont multiples, et les fournisseurs le sont tout autant (Atlantic, Viessmann, Elm leblanc, Saunier Duval, DeDietrich, Chappee, Frisquet…), mais votre projet lui est unique. Afin de vous simplifier la tâche, il est fortement recommandé se faire accompagner par un spécialiste énergéticien.

8- Un système totalement écologique : est-ce possible ?

Aujourd’hui, comme il existe différents dispositifs pour se chauffer grâce à de l’énergie renouvelable, il est recommandé de combiner deux systèmes afin de couvrir la totalité des besoins de votre logement.

Par exemple, l’énergie solaire peut ne pas suffire pendant la saison hivernale, pensez à compléter votre installations avec une poêle à bois, comme chauffage d’appoint. Les combinaisons de modes de chauffe varient en fonction du style de logement, du climat de la région, mais aussi du budget dont vous disposez pour concrétiser votre projet.

Aides et subventions pour s’équiper d’un dispositif écologique

La mise en place d’une installation pour se chauffer aux énergies renouvelables peut couter cher. C’est pour cette raison que l’État a créé des programmes d’aides et de subventions afin d’encourager les particuliers et les soutenir dans leur projet écologique :

– Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) prévoit un remboursement à hauteur de 30 % des dépenses lorsque vous installez une pompe à chaleur « air-eau » ;

– La prime écologique ;

– La réduction du taux de la TVA ;

– L’éco-prêt à taux zéro ;

– Aide financière octroyée par l’ANAH (agence nationale de l’habitat) ;

– Informez-vous également auprès des structures locales comme l’ADIL (Agence départementale d’information sur le logement) : car des aides peuvent être accordées pour l’installation d’appareils écologiques dans les logements.

9- Se faire accompagner par un chauffagiste expérimenté

Pour bien choisir son dispositif de chauffage il faut prendre en compte vos besoins, votre logement, votre surface et vos ressources financières.

Il est souvent judicieux de demander l’avis d’un professionnel afin de faire le meilleur choix.

Notre société DEPAN’CHAUFFAGE SERVICE propose des devis sur-mesure et gratuits pour tout projet d’installation ou de remplacement.

Vous pouvez faire confiance à nos experts présents depuis plus de 35 ans sur Brétigny-sur-Orge, Savigny-sur-Orge, Le Plessis-Robinson et Villiers-sur-Orge pour vous accompagner dans votre choix.

Nos chargés d’affaires et nos chauffagistes travaillent ensemble pour vous fournir une proposition au plus proches de votre besoin.

N’hésitez pas et contactez-nous au 01 69 889 889 ou détaillez-nous votre projet, par écrit via notre formulaire de contact.

Vous serrez recontactés dans les plus brefs délais afin d’être accompagné dans la réalisation de votre projet énergétique.

DEPAN’CHAUFFAGE SERVICE
au service de la qualité de votre bien-être

  • Satisfaction
  • Marque
  • Sécurité
  • Proximité

Être
rappelé
Être
rappelé
Demande de rappel

Nous avons besoin de votre avis